Notice: Only variables should be passed by reference in /home/adven043/public_html/al-waad.org/wp-content/plugins/sitepress-multilingual-cms/inc/functions-load.php on line 107
Health and Wellness

Connaissez-vous les secrets d’une bonne

santé et du bien-être à long terme?

Santé et espérance : les clés d’une vie épanouie, vous montre d’une façon spectaculaire, des méthodes simples, pour éviter les tueurs chroniques telles que les cancers, le diabète, les maladies cardiaques et l’obésité. Vous apprendrez comment une bonne nutrition guérit le corps et stimule l’esprit; comment l’exercice physique augmente la longévité; comment l’amour et le pardon s’avèrent réparateurs pour le cœur!

Obtenez votre exemplaire gratuit maintenant!
Télécharger Santé et Mieux-être

Votre email (obligatoire)

Je accepte de recevoir plus d'informations de santé par e-mail

Bref aperçu du livre

Facteur de risque

Êtes-vous à risque d’une maladie mortelle? Jetez un regard sur quelques faits surprenants du monde entier.

Dépression

Êtes-vous déprimés ? Faitesune marche à pied. Ces principes médicaux simples montrent comment guérir votre dépression.

Diabète

Vous lirez combien le diabète qui est un tueur, n’est pas seulement dans vos gènes. Apprenez ce que vous pouvez faire pour l’éviter.

Nutrition

Vous savez quel genre de gaz et d’essence mettre dans votre voiture. Savez-vous quel genre de nourriture mettre dans votre corps?

Violence familiale

La violence domestique ne gangrène pas seulement derrière des portes closes; elle a un impact sur la communauté toute entière. Découvrez comment.

Exercice physique

Votre corps bouge-t-il assez pour se maintenir en forme? Testez-vous pour le savoir.

Relations saines

Y a-t-il un lien entre les relations saines et un corps sain? Oui. Voici comment.

Beaucoup plus!

Rejoignez-nous pour encore plus de conseils sur la façon de profiter de la santé dynamique et du bien-être.

Plus d’informations

Sahtein w Hana

Vous aimez manger mais vous ne savez pas comment faire une cuisine saine? Rejoignez-nous pour une de nos cuisines étape par étape,et apprenez à faire desplats sains et savoureux !

Comment perdre du poids

Texte: Avez-vous déjà essayé de maigrir, mais restez déçu chaque fois que vous montez sur la balance? Dans cette vidéo, vous allez apprendre la science derrière la perte de poids et plus de conseils pratiques.

Des extraits du livre

Parcourez quelques extraits ci-dessous, puis téléchargez le livre en entier!
C’est gratuit et vous n’avez rien à perdre (sauf la maladie)

Chapitre 10: Du repos pournotre agitation

Qu’advient-il lorsque le temps nécessaire de sommeil n’est pas respecté? En 2011, un homme chinois est mort après un marathon de trois jours passé devant l’ordinateur dans un cybercafé presque sans avoir mangéni bu. Deux ans plus tard, en Décembre 2013, Mita Diran, une jeune employée de l’agence de publicité Young & Rubicam en Indonésie, a travaillé sans interruption pendant trois jours. Elle utilisait des boissons énergisantes pour rester éveillée. Mais le prix qu’elle a payé pour son dévouement exagéré est la mort.

C’est incroyable de voir comment le monde peut sembler sombre et lugubre lorsqu’il est vu à travers les yeux lourds d’épuisement, privés de sommeil. D’autre part, le sens de la renaissance et du renouveau après une longue nuit de sommeil profond est totalement rafraîchissant. Après tout, si Dieu a créé les êtres humains pour travailler (Thora, Genèse 2:15), Il les a aussi créés pour se reposer. En prenant part à la bénédiction du sommeil, et à la bénédiction du travail productif équilibré, nous pouvons profiter dubien-être optimal physique, spirituel et mental.

Le sommeil
La recherche scientifique est claire: en tant qu’êtres humains, nous devons dormir. Sans assez de cela, nous ne pouvons pas fonctionner correctement. Tout le monde, qu’on l’admette ou non, sait comment le sommeil est important. Pourtant, malgré des années d’études, il reste encore un mystère. Qu’est-ce qu’il est exactement, qu’est-ce qu’il fait, et pourquoi il affecte notre corps et les esprits comme il le fait, sont des questions qui ont encore besoin de nombreuses réponses. Nous savons que le sommeil est essentiel à la santé et au bien-être. Même s’il ne garantit pas que vous ne soyez pas malade, le manque de sommeil signifie que tôt ou tard vous serez malade.

Quel est le niveausuffisant de sommeil? La réponse varie, parce que les personnes, leur santé, leurs habitudes de travail, leur âge et leur métabolisme varient. Pour des raisons pratiques, la plupart des gens ont besoin d’environ huit heures de sommeil par nuit (certaines études mettent la gamme entre sept et neuf heures). C’est le niveau optimal nécessaire pour vivre pleinement les bienfaits du sommeil. Outre le simple fait de nous aider à nous sentir reposés et mieux émotionnellement et physiquement, le sommeil aide à lutter contre l’infection, prévient le diabète, et réduit le risque de maladie cardiaque, d’obésité et de l’hypertension artérielle.

« La santé du sommeil est une préoccupation particulière pour les personnes souffrant d’invalidités et de troubles chroniques comme l’arthrite, les maladies rénales, la douleur, le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), l’épilepsie, la maladie de Parkinson et la dépression. Pour les personnes âgées, les conséquences cognitives et médicales de troubles du sommeil non traités diminuent la qualité de vie liée à la santé, contribuentaux limitations fonctionnelles et à la perte d’indépendance, et sont associées à un risque accru de décès de toute cause. »

L’insomnie dans le monde entier
Malgré les dispositifs ménagers, le voyage par avion et l’Internet haut-débit, nous ne dormons pas assez. On pourrait penser qu’avec tous cesmoyens rapides, nous aurions plus de temps pour se reposer et se détendre. Mais beaucoup de personnesdans le monde dorment moins que les sept à neuf heuresrecommandées. De plus, un nombre croissant de personnesont des problèmes de sommeil, avec de nombreux millions de personnes souffrant d’un certain type de trouble du sommeil chronique.

Le manque de sommeil conduit à une baisse de performances au cours de la journée. Réduire le sommeil, même pour une heure et demie, même pour une seule nuit, se traduit par une baisse de vigilance diurne de 32%. En outre, le manque de sommeil affaiblit la mémoire et les capacités cognitives. Et qui n’a pas connu de stress supplémentaire causé par la mauvaise humeur ou l’irritabilité pour n’avoir pas assez dormi? Les accidents de travail sont deux fois plus susceptibles de se produire dans les cas où l’un des travailleurs n’a pas dormi suffisamment. L’Administration Nationale de la Sécurité pour la Circulation (NHTSA),estime que chaque année, la somnolence au volant conduit à au moins 100 000 accidents d’automobiles, 71 000 blessures et 1550 décès seulement aux États-Unis. Parce que les problèmes causés par le manque de sommeil affectent aussi ceux qui nous entourent, cela devient par conséquent, notre responsabilité de dormir et de se reposer adéquatement.

Chapitre 7 :L’espoir au-delà de la dépression

La dépression est un problème mondial qui peut affecter n’importe qui n’importe où. Les statistiques révèlent que plus de 350 millions de personnes de tous âges en souffrent. Une partie importante du taux mondial de morbidité a pour principale cause l’invalidité dans le monde entier. Ceux qui étudient l’évolution des maladies prédisent que ces chiffres ne feront qu’augmenter à l’avenir.

L’Organisation Mondiale de la Santé décrit la dépression comme «un trouble mental fréquent caractérisé par la tristesse, un manque d’intérêt ou de plaisir, des sentiments de culpabilité ou de faible estime de soi, de manque de sommeil ou d’appétit, de sensation de fatigue et de manque de concentration. » Le pire des résultats de la dépression est le suicide. L’estimation porte à 1 million le nombre de décès liés à la dépression chaque année. C’est encore plus troublant quand on sait qu’un certain nombre de principes positifs et des traitements efficaces peut faire une grande différence pour les personnes souffrant de la dépression.

Même un meilleur niveau de vie ne garantit pas le bonheur. « Basés sur des entretiens détaillés avec plus de 89 000 personnes, les résultats ont montré que 15% de la population des pays à revenu élevé, par rapport à 11% pour les pays à revenu faible ou intermédiaire, étaient susceptibles de souffrir de la dépression au cours de leur vie, avec 5,5% ayant eu une dépression dans la dernière année. » Comme on le voit, l’argent n’est pas une solution à la déception, au découragement et au désespoir.

La même étude montre que les femmes sont « deux fois plus susceptibles de souffrir de dépression que les hommes, et la perte d’un partenaire, qu’il s’agisse d’un décès, du divorce ou de la séparation, était un facteur contributif principal. » La cause de la dépression n’est pas la même pour tout le monde. Pour certains, c’est un problème génétique qui affecte l’équilibre des produits chimiques (neurotransmetteurs) dans le cerveau. Pour d’autres, un événement douloureux, comme la mort d’un être cher, la perte d’emploi, un divorce, ou un événement de la vie tout aussi pénible, peut la déclencher. Dans de nombreux cas, la dépression se produit comme résultat de la combinaison à la fois du déséquilibre chimique et un événement de déclenchement. Quelle que soit la cause, que ce soit un produit chimique dans le cerveau ou le chagrin d’un événement majeur dans la vie, la dépression peut nuire à la vie d’une personne et a besoin de solutions efficaces.

Un état grave
La dépression peut être très invalidante. Des millions de personnes vivent dans l’ombre noire de la tristesse, du chagrin et du désespoir, et luttent souvent contre des sentiments d’insuffisance et d’inutilité. Bien qu’il existe des degrés de dépression — et nous en avons tousfait l’expérience en de versions mineures — près de 22 femmes sur 100 auront un épisode ou plus de la dépression majeure au cours de leur vie. C’est presque le double de la chance pour qu’un tel événement se produise chez les hommes. Environ 13 des 100 hommes au cours de leur vie font face à une certaine forme de dépression. Les enfants jusqu’à l’âge de 10 ans peuvent aussi souffrir de la dépression, bien que la différence entre les sexes ne soit pas perceptible jusqu’au moment de la reproduction, pendant et après l’adolescence. Cependant, une fois la ménopause passée, les femmes sont moins sujettes à la dépression.

De multiples facteurs rendent les femmes plus vulnérables à la dépression qu’entraîne le stress— que les hommes. Elles sont aussi environ quatre fois plus sujettes à la dépression saisonnière affective que les hommes. C’est la forme de la dépression qui se produit dans les régions où les journées sont très courtes pendant l’hiver. Les gens se réveillent et vont travailler dans l’obscurité et retournent à la maison dans l’obscurité, et sont peu exposés au soleil. Pourtant, un autre facteur qui peut influer sur l’apparition de la dépression se rapporte aux fluctuations hormonales des années de reproduction. Elles peuvent très bien affecter les neurotransmetteurs dans le cerveau, augmentant la vulnérabilité à la dépression.

Les femmes dans de nombreuses cultures ne jouissent pas d’un statut d’égalité avec les hommes, quelque chose qui pourrait également jouer un rôle dans la dépression. Les exigences imposées aux femmes à produire des enfants ou de réglementer la taille de la famille signifient qu’elles portent souvent des responsabilités disproportionnées et la charge de la fonction de reproduction. L’infertilité ou une fausse couche peuvent être considérées comme un manquement à leur rôle. Les contraceptifs oraux peuvent porter un potentiel de dépression chez les femmes sensibles. Les facteurs hormonaux peuvent jouer un rôle cyclique (survenant mensuellement) ou pendant l’état post-partum après l’accouchement. Quelles que soient les causes, les femmes souffrant de dépression ont besoin et méritent des soins sérieux et de la compassion.

Les symptômes de la dépression varient d’une personne à une autre. La fatigue persistante et la perte d’énergie sont les plaintes courantes chez les personnes souffrant de cette maladie. Les personnes déprimées peuvent souffrir de la perte de concentration et devenir indécises. Les sentiments de culpabilité et de faible estime de soi persistent souvent pendant des semaines, voire des mois. Certains peuvent éprouver des difficultés à dormir ou, d’autre part, dormir plus que la normale. Beaucoup se retrouvent réveillés tôt. Les personnes souffrant de dépression ont tendance à perdre de l’intérêt dans les activités quotidiennes. Elles peuvent avoir du mal avec des pensées récurrentes de mort et de suicide. Les changements dans les habitudes alimentaires peuvent provoquer soit la perte de poids ou le gain de poids (une variation de plus de 5% du poids corporel en un mois). Dans les cas graves, les personnes souffrant de dépression perdent tout intérêt à manger et ne trouvent plus du plaisir en aucune des activités de la vie, y compris les relations sociales.

La société doit reconnaître que les troubles dépressifs majeurs sont autant une maladie que les plus physiques, comme le diabète ou l’hépatite. Des commentaires peu judicieux tels que «ressaisis-toi» ou «sois affermi » reflètent un manque de connaissances, ou encore plus, malheureusement, l’ignorance de celui qui donne ces conseils. Ces déclarations peuvent causer plus de douleur, de chagrin, et aggraver la dépression.

Chapitre 5 : Des relations saines

Impact sur la santé physique
La recherche a montré que les relations de soutien renforcent le système immunitaire et augmentent notre capacité à lutter contre la maladie. Une de ces études a indiqué que seulement trois visites hebdomadaires par des parents et des amis proches ont amélioré la fonction immunitaire chez les personnes âgées. L’autre côté de la médaille est aussi vrai. La recherche scientifique a démontré que les relations abusives peuvent nuire à notre santé. De nombreux problèmes de santé sont liés à l’exposition à la violence physique, sexuelle ou psychologique, ou austress constant lié aux abus. Les effets indésirables de l’enfance produisent plusieurs problèmes de santé physique plus tard à l’âge adulte. Les événements traumatiques de l’enfance comprennent « la violence verbale, physique, ou sexuelle, ainsi que le dysfonctionnement familial», en témoignela violence familiale à l’âge adulte. C’est tragique que souvent ceux qui ont les liens les plus forts dignes d’un être humain —la famille — puissent perpétrer de tels actes de violence. La maison, qui devrait être un petit paradis sur terre, un abri et un refuge chaleureux et affectif, devient souvent un lieu de préjudice, de danger et de peur derrière des portes closes.

Un tel environnement malsain devient une source de stress chronique, pouvant entraîner la maladie et même la mort. Les adultes qui ont été victimes de maltraitance infantile ont un risque de plus de 60% de souffrir de diabète. Des études sur la négligence de l’enfance révèlent également un risque accru de diabète. La pandémie actuelle du diabète rend ces faits à la fois étonnants et inquiétants. Qui aurait pensé que le diabète pouvait avoir un lien avec le type de relations que nous avons à la maison? Mais de tels effets négatifs sur la santé physique vont au-delà du diabète ou du système immunitaire. Les expériences traumatiques de l’enfance semblent avoir un rôle dans le cancer, les maladies cardiovasculaires, l’obésité, le surpoids et la mort prématurée. Il est fortement prouvé que si l’excès de stress affaiblit le système immunitaire de l’enfance et que les abus endommagentles mécanismes délicats de l’esprit, de multiples problèmes physiques, mentaux et émotionnels peuvent faire surface plus tard dans la vie.

Impact sur la santé mentale et publique
Des relations malsaines à la maison provoquent effectivement des changements dans notre cerveau. Les parties du cerveau particulièrement touchées sont celles qui jouent un rôle important dans la mémoire à court et long terme. En outre, les enfants et les adultes victimes de violence familiale éprouvent souvent la peur, la honte, la culpabilité et la stigmatisation. Ces émotions négatives contribuent aux problèmes mentaux et émotionnels, notamment la dépression, le trouble bipolaire et le trouble de stress post-traumatique chez les hommes et les femmes.

Vivre la maltraitance infantile et la pauvreté à un âge précoce nuit à notre système immunitaire. Les corps de ceux qui ont subi un tel contexte montrent souvent, quand ils deviennent adultes, un contrôle anormal de l’inflammation en raison de l’immunité défectueux. Ils ont également un risque accru de diabète! Un tel dysfonctionnement du système immunitaire apparaît non seulement dans le cas de la maltraitance des enfants, mais aussi pendant les conflits des adultes entre époux et compagnons, surtout si cela perdure pendant un certain temps.

Impact sur la santé publique
La recherche lie l’abus et la violence sous toutes ses formes, non seulement à une mortalité accrue, mais aussi à une influence négative sur l’ensemble de la communauté. Globalement, la violence et les abus sont devenus des problèmes majeurs.

Les statistiques suivantes élèvent les effets sanitaires de la violence et d’abus à une perspective sans ambages: plus d’un tiers des homicides chez les femmes dans le monde se produisent entre les mains d’un partenaire, souvent un conjoint ou un compagnon intime. Cette violence représente souvent le résultat d’une longue histoire de fin de relations abusives.

La Banque mondiale estime que les femmes de 15 à 44 ans dans le monde sont plus susceptibles d’être victimes de viol ou de violence domestique que de souffrir d’un cancer, des accidents de voiture, de guerre ou du paludisme.

Préface : Pourquoi avez-vous besoin de ce livre ?

La liste des 100 personnes les plus âgées attestées dans le monde à ce jour varie de 113 à 122 ans. Seulement six de ces super-centenaires étaient encore en vie au début de 2014, mais beaucoup d’autres peuvent apparaître dans l’avenir. La médecine promet d’augmenter considérablement l’espérance de vie humaine au cours des prochaines décennies. Jusqu’alors, vous pouvez faire votre propre part pour vivre mieux et plus longtemps. Alors que la recherche sur les jumeaux suggère que 20 à 30 % de la durée de vie d’une personne est liée à la génétique, de nombreuses autres études ont montré que la longévité dépend en grande partie du style de vie.

La médecine moderne a mis sur pied des techniques sophistiquées pour améliorer la santé humaine. Et pourtant, personne de ceux qui connaissent bien les chiffres ne peut dire que la guerre a été gagnée. Chercher de la santé est un défi quotidien pour tout gouvernement et pour chaque individu. Si vous aimez les chiffres, voici quelques faits :

L’estimation du marché des services de soins de santé sur le plan mondial pour 2015 est de 3 billions de dollars, ce qui fait de l’industrie de la santé l’un des plus grands secteurs de l’économie mondiale. Dans la plupart des pays développés, la santé consomme plus de 10% du produit intérieur brut (PIB).
Le marché mondial des produits pharmaceutiques vaut plus de 300 milliards de dollars par an. Les 10 plus importantes sociétés pharmaceutiques (dont six basées aux États-Unis et quatre en Europe) ont un chiffre de ventes de plus de 10 milliards de dollars par an et des marges bénéficiaires d’environ 30%. D’autre part, le coût de développement d’un seul médicament peut surpasser 1,3 milliards de dollars.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il y avait plus de 59 millions de travailleurs de santé dans le monde en 2006, dont 9,2 millions de médecins, 19,4 millions d’infirmiers et des sages-femmes, 1,9 millions de dentistes et autres membres du personnel dentaire, 2,6 millions de pharmaciens et autres personnels pharmaceutiques, et plus de 1,3 millions d’agents du personnel de la santé communautaire. Ces chiffres seraient même plus importants aujourd’hui. Cependant, même alors, il y avait un manque de plus de 4 millions de médecins, d’infirmiers, de sages-femmes et autres.

Des souffrances inutiles sont encore un problème grave dans le monde, car actuellement, 1 sur 10 seulement de ceux qui ont besoin de soins palliatifs, y compris le soulagement de la douleur, le reçoivent.

La santé est le rêve commun du riche que du pauvre. « Quand j’étais un interne à Johns Hopkins », rapporte Dr Ben Carson, un éminent neurochirurgien, « j’étais très touché par l’état des malades que je voyais dans les salles. Il y avait plusieurs chefs d’états, de grands dignitaires et des responsables de grandes organisations. Plusieurs d’entre eux mouraient de maladies horribles et ils auraient donné volontiers tout titre et tout denier pour un reçu de santé sans réserve. Ceci nous met réellement devant l’évidence des choses qui sont vraiment importantes dans la vie. »

En effet, sans la santé, la plupart des autres choses n’ont plus leur importance. Pour cela, nous devons veiller au maintien d’une bonne santé et ne pas être concernés seulement quand quelque chose la menace. Et quand nous parlons de la santé, nous ne devons pas seulement penser à sa dimension physique, nous devons aussi penser aux dimensions morale et spirituelle. Notre devoir est d’optimiser tous ces trois aspects dans notre propre vie et dans la vie de quiconque dans le monde. « En tant que médecin, j’ai fréquemment été capable de témoigner de la joie associée à une santé physique et émotionnelle restaurée », révèle Dr Carson, « mais ceci est petit, comparé à la joie potentiellement éternelle, associée à la santé spirituelle. »

Nous avons plus de valeur que cela ne apparaisse à vue d’œil. Prenez le corps humain par exemple. Si les chercheurs expliquent la valeur chimique des parties constitutives de notre corps, ils pourraient conclure que nous ne valons pas grand-chose. Déjà même, le magazine Wired estime que si nous considérons la valeur monétaire de nos cœurs, nos poumons, nos reins, notre ADN et notre moelle osseuse, nous vallons individuellement à l’énorme somme de 45 millions de dollars.

Quand vous considérez votre santé personnelle, vous allez reconnaître que, pour atteindre le plus grand bonheur de la vie dont vous avez probablement besoin, vous devez faire des pas positifs. Mais, au lieu de vous accabler avec plusieurs changements, choisissez de commencer en prenant quelques petits pas d’abord. Par exemple, quand vous réussissez à augmenter vos exercices physiques, ou à réduire la consommation du sucre et des produits raffinés, ou à se reposer plus, votre résolution va accroître et votre aptitude à faire des choix sains va se renforcer davantage.

La bonne santé est l’état que nous désirons tous, mais malheureusement, plusieurs personnes se rendent compte de son importance et de sa valeur seulement après l’avoir perdue ! C’est ici l’opportunité pour vous d’évaluer soigneusement votre santé et votre mode de vie, ne prenez pas juste quelques résolutions qui s’envolent aussitôt par la fenêtre. Vous sentez-vous bénéficier du meilleur de la vie dans tous ses aspects ? Avez-vous évalué récemment votre santé totale, y compris ses aspects physique, mental et spirituel ?

Vous pouvez estimer que vous gérez assez bien vos routines journalières du manger, du travail et du sommeil. Mais, jouissez-vous d’une vraie qualité de vie ? Avez-vous déjà envisagé ce que cette vie pourrait avoir en elle, de plus que ce que vous vivez actuellement ?

Quel est votre problème de santé?
Vous vous sentez peut-être bien jusqu’à présent parce que vous ne fumez pas du tabac ou que vous ne buvez pas de boissons alcoolisées, mais qu’en est-il de votre régime alimentaire et de la consommation de sel?

Les différentes maladies non transmissibles sont en grande partie liées à nos choix alimentaires. Au moins 40% de tous les décès dus à ces types de maladies résultent de la consommation d’aliments saturés, riches en gras, en sel et en sucre ( glucides raffinés, des hydrates de carbone).

Choisissez-vous vos aliments avec sagesse et prudence, en mettant l’accent sur la variété et la bonne nutrition dans les limites de votre budget? Des actions simples telles que la réduction de sel, la réduction de la quantité de nourriture, et la consommation en quantité raisonnable de fruits et de légumes peuvent faire une grande différence dans votre santé.

Bien sûr, pour profiter de la meilleure santé possible, vous devriez vous entraîner par jour.Vous pourriez dire: «Je me lève du canapé pour une collation au cours de chaque spot publicitaire à la télé, et je marche les 100 mètres du plus proche parking jusqu’à l’épicerie. » Mais avez-vous prévu un programme régulier et systématique d’exercices physiques?

Qu’en est-il de vos relations interpersonnelles? Avez-vous des amis que vous estimez, des jeunes qui s’inspirent de vous, des nécessiteux que vous aidez? L’aide sociale, la communion avec Dieu et la relation avec les autres sont également salutaires! Il se pourrait que vous ayez des relations brisées dans votre vie qui ont besoin de réparation. Continuez à lire. Dieu a un plan pour vous. Ce plan est de loin meilleur que vous ne pouvez l’imaginer.

Êtes-vous heureux? Vous réveillez-vous avec un but, marchez avec « des ressorts dans vos pas », et un sourire sur votre visage? Ou la vie est-elle devenue trop? Êtes-vous anxieux ou découragés? Votre avenir est-il sombre ? Luttez-vous avec des pensées sombres de l’insignifiance, l’échec et la défaite? Quand nous explorons des faits scientifiques et découvrons des principes d’évolution de la vie dans la Bible, principes que nous pouvons appliquer de façon universelle, vous verrez que la possibilité du bonheur est réelle.

En Dieu, nous trouverons du repos et de l’espérance pour l’avenir. Notre céleste Père d’amour nous a donné une carte et des instructions sur la façon de posséder la santé et le bien-être  maintenant et au-delà, et même dans l’éternité! Nous sommes nés pour quelque chose de mieux que de lutter contre le mal pendant juste quelques décennies et puis mourir. Dieu a prévu pour nous une vie en abondance aujourd’hui, demain et pour toujours.

Dieu a un plan pour votre vie qui est de loin plus que merveilleux. Il a pour préoccupation personnelle votre vie dans toute sa plénitude. Il veut que vous fassiez l’expérience de la joie sans mesure. Le plan du ciel pour vous est une vie de plénitude physique, mentale, émotionnelle et spirituelle.

Choisissez un chapitre

  • Chapitre 10: Du repos pournotre agitation

  • Chapitre 7 :L’espoir au-delà de la dépression

  • Chapitre 5 : Des relations saines

  • Préface : Pourquoi avez-vous besoin de ce livre ?

Contactez-nous